“En art, point de frontière” - Victor Hugo

Une artiste pluridisciplinaire

Aurélie Bargème a suivi une formation polyvalente de comédienne, chanteuse et danseuse ; elle a obtenu le prix d'excellence.
Depuis 1998, elle a multiplié les expériences théâtrales au sein de plusieurs compagnies parisiennes : nombreuses pièces du répertoire classique (Silvia dans "Le jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux, Elmire dans "Tartuffe" de Molière, la Comtesse Almaviva dans "Le mariage de Figaro" de Beaumarchais, Ricciarda Cibo dans "Lorenzaccio" de Musset...). Elle a également joué dans des pièces contemporaines ("Fille de", mise en scène par Régis Santon, "Le grand bain", mise en scène par Stéphane Boutet), des créations pluridisciplinaires (compagnie polonaise Elizabeth Czeczuk, compagnie de l'Argo), des spectacles musicaux et des pièces jeune public. Elle a interprété de 2015 à 2017 Marjorie Houseman dans le spectacle musical "Dirty Dancing, l'histoire originale sur scène".

Parallèllement, elle a participé à plusieurs téléfilms : "Gigi" et "Eliane", réalisés par Caroline Huppert pour France 3, "Raboliot", réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe, "Jericho" série en anglais pour la chaine ITV (UK), ou "La smala s'en mele" pour France 2. Elle a interprété pendant cinq saisons l'un des rôles principaux récurrents de la série "RIS, police scientifique", sur TF1. Elle a aussi fait partie de l'équipe d'acteurs des "Rimaquoi", formats courts diffusés chaque dimanche pendant trois ans sur France 5.

Par ailleurs, elle a été chroniqueuse et animatrice d'émissions TV sur les chaînes câblées pendant seize ans.

Portrait d'Aurélie Bargème